A La UNE

Saint Vernier.pdf
Document Adobe Acrobat 59.4 MB

Programme des activités 2020

Sortie du 18 mars AM

ooOoo

Armelle et les causeries de Folklore comtois.

 

Le mardi à 17 h 30, le Groupe rural du Doubs au 130 bis rue de Belfort vibre d'un air tout fringant : Armelle reçoit. Avec ou sans chapeau au dessus de ses yeux tout émaillés, elle s'active à trouver une place à chacun car la salle est petite et la plupart du temps les gens trop nombreux. Les conférenciers trouvent là un public intéressé. Les têtes blanches (oui, c'est un fait, les auditeurs sont rarement des adolescents !!!) trouvent ici de quoi se rajeunir l'esprit et d'assouvir leur soif de connaissances. A la programmation : Armelle qui a même prévu, parfois, un petit verre de l'amitié en fin de séance. Au programme : des historiens, des artistes, des gens passionnés et passionnants tout heureux de transmettre ce qui les intéresse.

 

Le programme de 2020 est à consulter dans le dernier numéro de la Naitoure ou en cliquant ici

 

La Naitoure N° 35 - Décembre 2019

La nouvelle Naitoure est parue, vous pouvez la téléccharger.
NAITOURE 35 décembre 2019.pdf
Document Adobe Acrobat 2.3 MB

Association Folklore Comtois

Fondée selon la loi de 1901. Association reconnue d'intérêt général

siège social :
Musée des Maisons Comtoises
25360 Nancray
voir plan d'accès ci-dessous
tél. 03 81 55 87 60 (répondeur)

L’ Association « Folklore Comtois », créée à l’initiative de l’abbé Jean Garneret, compte actuellement près de mille membres. Active dès 1937, déclarée en 1960 (dans le cadre de la loi de 1901), elle soutient dès son origine les travaux de l’abbé Garneret dans le vaste domaine des arts et traditions populaires.

Ses buts
Etudier la civilisation traditionnelle de la Franche-Comté, ses us et coutumes et, éventuellement, participer au fonctionnement de musées.
Sa devise
« Rendre au peuple son butin. »
Son histoire
1955: ouverture à Corcelles-Ferrières d’un Musée Paysan.
1960: l’Association, avec le soutien de la Ville de Besançon, transfère le Musée paysan à la Citadelle, libérée par l’armée, et, sous la bienveillante autorité de la Ville de Besançon, réalise le Musée Populaire Comtois.
L’abbé Garneret en est le premier conservateur. Pierre Bourgin le rejoint en 1963. Ensemble, ils vont développer le musée, la recherche et l’édition dans les thèmes suivants : art du fer, fonderie, platines, mobilier, théâtre populaire (marionnettes), artisanat, poterie, tissage, art religieux, pastorale et réaliseront une vingtaine de salles consacrées à ces thèmes.
Dès 1965, l’idée d’un Musée de Plein Air des Maisons Comtoises, est en gestation. L’abbé souhaite prolonger le Musée Comtois de la Citadelle par une grande exposition consacrée à la maison rurale. Il s’inspirera de cette formule très répandue en Europe du Nord. Précédé de travaux de recherche, d’études, le chantier de ce musée sera ouvert à Nancray en 1983 sur un terrain communal mis à la disposition de Folklore Comtois par la Mairie favorable au projet. Pierre Bourgin en est le premier conservateur selon la volonté de l’abbé, de l’association et l’approbation de la direction des Musées de France. Les collectivités locales vont s’investir dans ce vaste chantier muséographique avec constance, rendant ainsi hommage au travail réalisé depuis des décennies par l’association.
Fin 1983, le Musée des Maisons Comtois est mis en chantier. Il s'ouvre au public en 1988. Depuis septembre 1997 Il est géré par le "syndicat mixte du Musée des maisons comtoises" . Cette nouvelle structure, où sont représentés le Conseil Général du Doubs et  la Communauté d’Agglomération du Grand Besançon, poursuit son développement avec le concours actif des bénévoles de Folklore Comtois.

LES PUBLICATIONS

POUR LES RETROUVER Cliquer ici 

LIENS

Publication par la Sté d'Emulation du Doubs :

Alphonse DELACROIX

 

Bon de souscription

NOUVEAUTE sur le SITE

 

A la page "Catalogue"

 

vous pouvez consulter 

la liste des publications et leur prix

 

Pour toute acquisition, adressez nous un message sur la page "Contact"

LIENS RECIPROQUES